Après mon passage express en France qui s’est terminé du côté de Biarritz, j’ai continué ma route en Espagne. Depuis Saint-Sébastien, je me suis dirigé vers le désert de Bardenas Reales pour ensuite descendre vers Madrid avec comme objectif d’arriver à Lisbonne quelques jours plus tard.

 

 

Etapes principales :

  • Saint-Sébastien
  • Bardenas Reales
  • Madrid

Voilà déjà plus de 2500 km parcourus en l’espace de quelques jours! On commence à bien s’éloigner de la Belgique.

Arrivée sur le sol espagnol:

Pour cette première journée en Espagne, j’ai choisi de m’arrêter à Saint-Sébastien pour pic-niquer. Le temps était idéal pour profiter du soleil sur la plage. Si vous avez le temps, je vous invite à passer un peu de temps en ville et si vous en avez l’occasion à tester le surf.

 

 

Je me suis assez rapidement remis en route car je voulais absolument atteindre Bardenas le lendemain. J’ai donc passé la nuit au bord d’un lac assez agréable entre les deux endroits. Même si les journées étaient bien plus douces, les nuits étaient encore assez froides, surtout en altitude. Après tout ce n’est pas étonnant pour le mois de février.

 

Si vous vous demandez à quoi ressemble mon van quand je m’apprête à aller dormir, le voici. J’installe des panneaux isolants sur chaque fenêtres, je tire les rideaux et je déplie mon lit.
J’ai choisi de dormir en bas par facilité et pour pouvoir laisser mon matériel en permanence en haut. Il faudra sans doute s’organiser différemment avec un copilote :). Mon sac de couchage ne me quitte plus, il est confortable et idéal pour la saison.

Bienvenue dans le désert de Bardenas Reales :

C’est sans doute une des zones principales que je voulais visiter pendant mon voyage. Il suffit de faire quelques recherches sur Google pour vite se rendre compte du potentiel de l’endroit.
Situé à 3h de route de Barcelone ou Madrid, vous vous retrouverez dans un décor qui fait penser à l’ouest des Etats-Unis. Et pourtant, il s’agit bien de l’Europe. Ce n’est pas aussi dépaysant mais c’est bluffant de voir autant de paysages différents en si peu de temps. A force de voyager on se rend compte de la richesse de notre continent. En Suisse par exemple vous pouvez trouver des lacs qui n’ont rien à envier à ceux du Canada.

 

Arrêtez-vous au point info situé à l’entrée du parc avant de commencer votre petite aventure. Vous recevrez une carte et quelques informations précieuses.
Attention cependant, il est interdit de dormir dans le parc ou de quitter la route principale afin de préserver le lieu. En cherchant un peu vous trouverez bien évidemment quelques sentiers vous donnant accès à de superbes panoramas.

 

L’endroit a l’air paisible mais méfiez-vous du vent. J’aurais bien aimé prendre quelques photos avec mon drone mais j’ai vite compris que ça ne servait à rien d’insister.

 

Petite pause au soleil, on sort la chaise pliante, le box et on profite des bons produits qu’offre l’Espagne.

 

Hotel Aire Bardenas:

Puisqu’il n’est pas possible de dormir dans le parc naturel, c’est l’occasion de s’accorder un peu de repos et de confort. Par chance, vous trouverez un superbe Hotel design non loin de là, à plus ou moins 25min de route.  Petite mise en garde, il faut pouvoir se permettre une nuit dans cet endroit. Une chambre double vous coûtera 225 euros hors réduction éventuelle. Ce n’est pas donné mais l’endroit vaut le détour. Que ce soit pour boire un verre, manger un morceau ou passer la nuit. A vous de voir.

 

 

Pour vous faire rêver un peu plus, voici quelques photos officielles de l’extérieur de l’établissement:

 

 

Si vous avez le temps, avant de descendre vers Bardenas, passez par les pics d’Europe. La région est magnifique mais assez difficile d’accès. Le détour est important à moins d’oublier Madrid et de passer par Porto. Là-bas, vous trouverez des sommets à bien plus que 1600m d’altitude. Mieux vaut donc être équipé correctement ou en tout cas vous y rendre en été.

Voici ce qui vous attend comme paysages :

 

Madrid:

Malheureusement en arrivant à Madrid, il s’est mis à pleuvoir en quantité importante. Je n’ai donc pas eu l’occasion de vraiment visiter la ville. Il faudra que je revienne.
J’en ai profité pour aller me laver dans un basic-fit et faire un peu de sport. Attention, il est vraiment difficile de se garer en ville, surtout avec un van. Qui plus est, la ville est assez stricte par rapport aux nouvelles normes en terme de pollution et d’émission de CO2. Attention donc si vous voyagez avec un vieux van comme moi.

Malgré la pluie, il y a quand même de superbes endroits à visiter à Madrid. Je suis passé par le Matadero. Un ancien abattoir reconverti en ateliers, salles d’expos, bars et autres.

 

 

La Cantina est un endroit idéal pour bosser un peu et se reposer à l’abris de la pluie. Qui plus est, ils ont un assortiment de petits plats « à se taper le cul par terre » !
C’est d’ailleurs de cet endroit que j’ai écrit l’article sur la France il y a quelques jours. Disponible ici.

Voilà qui clôture cet article. On se retrouve bientôt pour parler du Portugal. Au programme, Lisbonne mais surtout la côte ouest et sud qui s’étend tout le long du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *